A LA UNEInvité de la semainePOLITIQUE

QU’EST-CE QU’IL DEVIENT ? » : GANIOU SOGLO

Ganiou Soglo est un homme politique béninois du Parti de la renaissance du Bénin qui a exercé diverses fonctions au gouvernement en tant que ministre de la Culture, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales et ministre des sports. Il est le fils de l’ancien président Nicéphore Soglo et le frère de Léhady Soglo, ancien maire de la ville de Cotonou.

Deux ans après avoir quitté les affaires, il a décidé de se consacrer sur un autre pan de la vie à savoir l’agriculture bio.

On n’y croyait pas. Qu’un citadin de cette trempe, fils d’un ancien président de la République, vienne s’installer dans ce coin perdu… confie Gabriel, qui travaille désormais sur l’exploitation de l’ex-ministre. Ici, il sème l’espoir.

Baptisée Compagnie du Bénin, la ferme biologique de Ganiou Soglo est aujourd’hui en pleine activité, sous le contrôle des experts de l’Institut national des recherches agricoles, associés dès le départ au projet. L’homme a décidé de mettre un terme à la politique afin de mieux se consacrer à sa nouvelle activité, gage de donner le sourire aux jeunes sans emploi.

Exclu de la Renaissance du Bénin (RB), le parti fondé par « Maman Rosine » et désormais dirigé par son frère Léhady, Ganiou reste cependant solidaire et très proche du clan familial.

Et ne s’abstient pas de commenter la vie politique, même s’il ne semble pas envisager d’y reprendre à plein régime. « Pour les Soglo, la politique est une passion, et ma mère est le ciment de cette famille, dit-il en souriant. Mon rêve aujourd’hui est de montrer que l’agriculture biologique est l’avenir de l’agriculture en Afrique, surtout aux jeunes.»

INTERCON SECURITY

L’ancien ministre des Sports et de la culture Boni Yayi s’est de nouveau prononcé sur les incidents du 1er et du 2 mai.

Indigné, il espère via son appel, que les jeunes prendront conscience. « Je veux dire aux jeunes qu’ils seront les premiers atteints si nous basculons dans la violence. Ils ne doivent pas servir de chair à canon aux politiciens… », a ainsi déclaré Ganiou aux auteurs des troubles du 1er et du 2 mai dernier.

Il ne refuse pas des manifestations, mais que cela soit pacifique. Il a eu également quelques soucis lors de l’obtention du fameux papier récépissé devant faire de son parti, légalement existant.

En somme, il se sent déçu de la manière dont les affaires de l’Etat sont menées et appelle chaque citoyen à la vigilance et à la résistance mais dans la discipline.

Depuis un certain temps, il ne se montre plus et ne fait plus de déclarations. Suite aux événements enregistrés ces derniers jours à savoir : l’organisation du dialogue politique, la nouvelle loi portant sur la révision de la constitution, le nouveau code électoral, la loi sur la charte des partis politiques, la loi d’amnistie, etc…

Tant d’événements qui ont eu lieu et l’ancien député n’a pas daigné dire un mot.

Monsieur le ministre, vos positions et apports sont attendus.

Vous préparez-vous pour les prochaines élections?

Ou avez-vous décidé de laisser vraiment la politique ?

Vos réponses du ministre SOGLO éclaireront l’opinion publique.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité