A LA UNEBéninPOLITIQUE

Prouesse du Bénin au sujet de l’eurobon: Lionel zinsou félicite le gouvernement

Cette prouesse effectuée par le Bénin en ce début d’année 2021 continue de faire couler beaucoup d’encres et de salives. Et des heureux, on en a et retrouve un peu partout sans distinction de couleurs politiques. On peut aisément affirmer que c’est le Bénin qui gagne. La dernière intervention en date, est celle de l’ancien premier ministre Lionel ZINSOU qui estime sans détour que cette opération est un « basculement » du fait du prix de la dette qui est de plus en plus bas, la maturité longue, la qualité des investisseurs parce que venus d’un peu partout du monde.
Cet avis qui ne sera pas du goût de ses ex-compagnons de l’opposition, Lionel ZINSOU s’en est expliqué dans le magazine “Jeune Afrique”.

LNB


« C’est effectivement très frappant. C’est la première émission de ce type de l’année, qui a été en outre été suivie d’une émission de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), également spectaculaire (la cotation officielle de cet emprunt, de 750 millions sur douze ans, à 2,75 % d’intérêts, est prévue le 22 janvier 2021). Ces deux émissions font l’histoire. On ne le dit pas assez, mais il s’agit d’un basculement. »
La formule sans équivoque de Lionel ZINSOU apporte de l’eau au moulin du gouvernement du Bénin Révélé qui se voit conforter et encourager dans ses choix par cette sortie inattendue de ce banquier de renommée mondiale.
Pour lui, ces émissions réussies montrent que les investisseurs révisent leurs positions sur l’Afrique, sur la perception du risque.
Fier de l’exploit, l’homme lâche, « … Là, c’est la première fois que les marchés internationaux commencent effectivement à admettre qu’il y avait des primes de risques excessives. Cette éducation du marché, l’arrivée de nouveaux investisseurs, dans cette nouvelle géographie, indiquent à mon sens une tendance nouvelle et profonde. Sur le papier, les taux peuvent pourtant sembler importants, notamment pour la double émission menée par le Bénin… »
Ce qui est important, estime-t-il ; c’est la tendance forte de réduction de la prime de risque. À 4,8 % pour le Bénin à dix ans, on est, par rapport à l’eurobond de 2019, qui est tout de même très récent, à un point plus bas alors qu’on a allongé de trois ans la maturité.

C’est pour toutes ces raisons que Lionel ZINSOU félicite le gouvernement de la rupture bientôt du Bénin renaissant.

Charles Christel ADOMASSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité