A LA UNEAFRIQUEBéninPOLITIQUE

Portraits d’Africaines du Top 100 des femmes les plus influentes: Mariam Chabi Talata sur la liste

L’agence de marketing et de notation Avance Media a publié le Top 100 des Africaines les plus influentes, dans lequel figurent des grands noms aux côtés de jeunes communicantes et entrepreneures. sur la liste, la Vice-présidente du Bénin Mariam Chabi Talata.

En effet, patronnes d’entreprises, artistes, femmes politiques, militantes de la société civile, universitaires, … plusieurs profils se retrouvent dans ce classement 2021. Ces Africaines issues de divers horizons ont été sélectionnées en raison de leur travail et leurs réalisations. Ce classement, c’est une opportunité « non seulement de célébrer les femmes africaines, mais aussi de mettre en valeur les réalisations individuelles et collectives de femmes qui inspirent la prochaine génération de dirigeantes en Afrique”, selon Avance Media sur son site Internet.
Parmi les femmes politiques les plus connues figurent notamment la patronne de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala, les présidentes de l’Éthiopie et de la Tanzanie Sahle-Work Zewde et Samia Suluhu Hassan, la Première ministre togolaise Victoire Tomégah-Dogbé, la vice-présidente du Bénin Mariam Chabi Talata et son homologue ougandaise Jessica Alupo, Ellen Johnson Sirleaf, la première dame du Rwanda, Jeannette Kagamé, présidente de la fondation Imbuto, Louise Mushikiwabo, secrétaire générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie,…

LNB

Parmi les artistes francophones figurant dans le classement d’Avance Media, l’on peut retenir la chanteuse pop franco-malienne Aya Nakamura, dont les clips décrochent des records de visites sur le net, à commencer par sa chanson à succès Djadja. Le Top 100 des Africaines inspirant la prochaine génération ne pouvait être sans la célèbre chanteuse-compositrice béninoise Angélique Kidjo, qui se consacre aux droits humains depuis de nombreuses années, en centrant ses actions sur l’autonomisation des femmes et l’éducation des enfants, notamment en tant qu’ambassadrice de l’Unicef.
Angélique Kidjo a fondé en 2006 la Fondation Batonga qui soutient des adolescentes en Afrique francophone pour améliorer leurs moyens de subsistance, tout en leur permettant d’être des agents de changement dans leurs communautés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité