A LA UNEBéninSOCIETE

Mandat 2020 de la Jci Cotonou Espoir : Jean Luc Labintan capitalise des acquis malgré la Covid-19

La Jeune Chambre Internationale Cotonou Espoir est l’une des 48 organisations locales que compte la Jeune Chambre Internationale Bénin. Elle est l’une des plus actives organisations locales qui innovent chaque année pour apporter un service probant à la communauté et surtout à ses membres. Pour le compte de l’année 2020, c’est l’ami Jean luc Adébo Labintan qui a eu la lourde responsabilité de conduire cette Ol rassemblant faut-il le rappeler les jeunes gens âgés de 18 à 40 ans. Le thème de son mandat étant « capitalisons nos acquis », nous sommes allés vers lui pour savoir un peu plus sur le fonctionnement de la Jeune Chambre Internationale Cotonou Espoir, les grandes activités réussies au cours de son mandat. C’est dans cette dynamique qu’il a pu et comme l’exige la JCI (One year to lead), passer le témoin en septembre dernier le témoin au président élect 2021 à Roland Raoul Dagoli. Raoul Dagoli qui en 2021 entend surtout agir dans l’unité.

Par Mesmin AFANOU

  • Présentez-vous

On m’appelle Jean-Luc Adébo LABINTAN, Auditeur comptable, en service à l’Industrie des Nouvelles Energies, Technologies et services (INETS) Bénin où je suis le Chef comptable. Je suis cette année le Président de la Jeune Chambre Cotonou Espoir

  • Parlez-nous de votre expérience à la JCI en général (accueil, rôles successifs…)

Mon adhésion à la JCI remonte en 2012. Je voudrais d’abord remercier un homme qui m’a fait intégrer cette belle organisation. Il s’agit du PastPresident 2016 Romain Ayeko.

Le 08 décembre 2012, j’ai été accueilli sous la promotion ORLIqui veut dire lumière au cours d’une soirée de gala à l’esplanade les Banquets de Cotonou. Depuis mon adhésion, j’ai toujours occupé des postes de responsabilité chaque année.

En 2013, j’ai été Directeur de projet « Amour sans VIH SIDA » devenu Santé Plus ; et membre de plusieurs équipes de projets.

En 2014, j’ai fait mes premiers pas au Comité Directeur Local et j’ai servi en qualité de Vice-président Formation ; j’ai poursuivi ma carrière jeune chambre devenant respectivement Vice-président Communication et Marketing en 2015, Commissaire aux comptes en 2016, Trésorier Général en 2017, Conseiller Juridique en 2018 Vice-président Exécutif en 2019.

Depuis le 1er Janvier 2020, je suis le président de la JCI Cotonou Espoir.

Depuis mon adhésion j’ai participé à 08 conventions locales et 07 conventions nationales.

Je suis certifié des cours JCI Achieve, JCI Impact, JCI Admin, JCI Networking, Effectif Meeting.

  • En quoi la JCI Cotonou Espoir constitue une institution fiable au bien-être de la communauté béninoise ?

L’Etat, ne peut pas à lui seul tout faire pour assurer le développement économique d’une nation. Ce dernier se doit d’être accompagné. C’est en cela que les Organisations Non Gouvernementales, les partenaires techniques et financiers et autres personnes de bonne volonté interviennent pour venir en appui.

La Jeune Chambre Internationale, organisation de jeunes citoyens actifs, et de bénévoles est dans cette logique en apportant son appui à nos Etats. Quant à ce qui concerne la Jeune Chambre Internationale Cotonou Espoir, cette organisation a vu le jour en 2004. Depuis 16 ans que l’aventure a commencé, la JCI Cotonou Espoir inscrit toujours à chaque mandat et dans son plan d’action un projet à impact durable dans la communauté.Une organisation stable qui émerveille plus d’un de par ses actions, la JCI Cotonou Espoir a changé le quotidien de bon nombre de citoyens, par le rendu de divers projets à savoir Amour Sans VIH SIDA, qui a connu une métamorphose depuis 4 ans devenant à nos jours Santé Plus, éducation-Nation, projet par lequel des modules de classes sont construits et équipés, Cotonou Ville Propre, KanakoRemedjour de l’entrepreneur, Écocitoyenneté en milieu scolaire et enfin l’Ecole JCI Espoir des Protocoles (EJEP) qui forme depuis onze (11) ans des auditeurs au métier de protocole. Tout ceci, n’a fait que renforcer le positionnement de notre organisation locale, et de surcroit l’une des meilleures à l’échelle nationale voire internationale. Elle est cependant, une institution fiable au bien-être de la communauté béninoise.

  • Depuis votre accession à la tête de la JCI Cotonou Espoir en septembre 2019, quelles ont été vos aspirations et réformes opérées ? Dites-nous si elles sont atteintes dans ce contexte de pandémie du Covid-19? (Bilan, grandes activités réalisées)

Je rectifie en disant que j’ai été élu en septembre 2019 mais j’ai pris officiellement fonction le 1er janvier 2020. Le mandat à la jeune chambre est un an; un an pour diriger.

Nos aspirations pour le mandat c’est de faire de la Jeune Chambre Internationale Cotonou Espoir une organisation plus forte à la JCI et dans la communauté, et comme mission c’est d’offrir aux membres individuels des outils adéquats pour opérer un changement positif dans la communauté.

Pour l’atteinte de ces objectifs, nos actions sont orientées sur 03 pôles à savoir : les membres, la communauté et l’organisation.

  • Au niveau du membre individuel

 

Nous avions organisé une formation sur le développement personnel aux membres en ligne avec nos filleules (JCI Innova et Sèmè Podji Pilier) et notre jumelle la JCI Koudougou au Burkina Faso. C’est pour vous dire que la Covid-19 quand bien même a eu un impact négatif sur notre élan dans la mise en œuvre de notre plan d’action, elle nous a donné l’opportunité de resserrer nos liens d’amitié et de fraternité en tant que jeune. Nous avions organisé des séances de formation en présentiel aux membres et aspirants.

Pour assurer la relève, notre organisation a, au cours de sa deuxième assemblée générale ordinaire enregistré l’adhésion de cinq(05) nouveaux membres. La promotion KINI-KINI est désormais prête à servir et s’investir davantage pour un impact durable dans la communauté.

Nous avions effectué quelques visites aux membres pour vivre leur quotidien avec eux.

  • Au niveau de l’organisation

Le fonctionnement du siège a été effectif avec les moyens disponibles.

Aussi, devions-nous pas perdre de vue la participation massive de notre organisation locale à la rentrée solennelle tenue le 18 janvier 2020 à l’espace TIWANI à Porto-Novo.

Je voudrais rappeler également que notre organisation vient de mettre sur le marché vingt (20) auditeurs protocoles à travers l’Ecole JCI Espoir des Protocoles. La cérémonie de certification de la 10ème promotion a eu lieu le dimanche 26 Juillet 2020 à la salle de conférence de l’hôtel Benin Horizon à Cadjèhoun et ce, dans une ambiance festive commémorant les dix années de cette école. L’école a lancé la 11ème promotion et les auditeurs sont actuellement en stage dans les organisations locales.

Pour repositionner l’organisation sur le plan national voire international, et la rendre visible, la JCI Cotonou Espoir a piloté le projet TOYP lancé par la JCI Bénin. Malgré la crise sanitaire, ce projet a connu son épilogue le 07 juin 2020, à la nationale et pour la deuxième fois à l’internationale depuis plus d’une dizaine d’année, le Bénin vient de connaitre l’un de ses citoyens en la personne de Monsieur Walid AGRO comme lauréat et faisant partie des 10 meilleurs jeunes le plus remarquable à l’international.

L’autorité doit s’appuyer sur la loi et non sur l’arbitraire. Dans le respect de ce verset de crédo, toutes les réunions statutaires (CDL, AGO et AGE) se sont tenues régulièrement dans un climat de fraternité et permet à chaque officer de donner son point de vue sur divers points touchant notre organisation, et ce malgré la crise sanitaire qu’ont connu nos différents Etats.

Par ailleurs, notre organisation a participé à la première et deuxième assemblée générale ordinaire de la JCI Bénin. Elle s’est vue distinguée en recevant le certificat de 100% efficacité pour le compte du 1er et du 2ième trimestre 2020 et faisant partie des dix premières organisations locales à être honorables vis à vis de la nationale.

Notre visibilité a été impressionnante au cours du mandat ; tout ceci à travers :

  • l’animation du groupe whatsapp ,facebook ;
  • la participation de la JCI Cotonou Espoir aux différentes conférences de la Zone B tenue à Parakou et à Lokossa
  • la participation de la JCI Cotonou Espoir aux activités des organisations locales sœurs ;

Nous avons effectué deux visites d’échange et de prise de contact avec le nouveau Chef du 3ème Arrondissement de Cotonou. L’objectif c’est de présenter notre organisation à l’Autorité locale et avoir son soutien.

 

  • Actions au niveau de la communauté

Servir l’humanité constitue l’œuvre la plus noble d’une vie. Nul ne peut agir dans la communauté et occulter ce verset de crédo qui nous interpelle ; servir, servir, et servir.

Depuis plus d’une décennie, notre organisation se préoccupe plus sur la santé de l’être humain. C’est fort de cela que le projet santé plus a été réédité avec cette nouvelle thématique développée l’année 2019 à travers l’hygiène bucco-dentaire. Ce projet a été exécuté cette année à l’Ecole Primaire Catholique sacré cœur de Cotonou. Les apprenants de ce lieu du savoir ont bénéficié du lundi 17 février au vendredi 21 février 2020 et grâce au soutien du Centre à Vocation Humanitaire Saint Luc de Cotonou des séances d’IEC, des consultations stomatologiques et des prises en charges gratuites par des séances de détartrage. Durant cinq (05) jours ouvrés, 723 apprenants ont été consultés et sensibilisés sur les changements de comportements pour maintenir leurs dents saines, et 128 apprenants de l’effectif développent déjà des pathologies et ces derniers ont été soignés. Les cas graves ont été orientés vers des centres de prise en charge.

La cérémonie de clôture a été sanctionnée par des dons de quelques kits de brossage de dents.

Notre organisation n’est pas restée en marge face à cette pandémie de la covid 19 qui a sévi le monde entier. Notre rôle en tant qu’éveilleur de conscience est d’apporter l’information à notre communauté à travers la sensibilisation. Pour accompagner les efforts du gouvernement par des mesures barrières face à cette pandémie, nous avions fait don de kit de lavage de mains au Centre de Promotion Social des Aveugles de Sègbèya.

Nous avions reçu un don d’un kit de lampadaire solaire du parrain du mandat. Pour le renforcement de la collaboration au sein du 3ème arrondissement, nous avions décidé d’ériger ce dispositif dans l’enceinte de l’arrondissement. La remise officielle se fera avant la fin de notre mandat.

La pandémie de la Covid 19 a permis de recadrer nos actions et de réaliser celles pertinentes. En définitive, le bilan est satisfaisant malgré l’état de la crise sanitaire.

  • En tant que président de la JCI Cotonou Espoir pour le mandat 2020, quelles sont les difficultés auxquelles vous avez fait face ?

Etre président dans une organisation locale comme la JCI est vraiment formateur voire passionnant. La JCI est une école par excellence, un cadre idéal au leadership où on apprend beaucoup à corriger nos erreurs pour être une personne nouvelle et j’invite les jeunes à y adhérer car, ça vous transforme et vous permet d’être une référence pour la société.

Pour répondre à votre question, je voudrais vous dire ceci : « A la JCI, toute difficulté est considérée comme une opportunité qu’il faut surmonter ». Etre président d’une organisation locale n’est pas du jour au lendemain. Nous nous sommes préparés d’avance à assumer cette fonction de présidence, et par conséquent, nous n’avons pas rencontré de difficultés majeures au cours du mandat ; mis à part la mobilisation des membres pour les activités, car la crise sanitaire a créé une certaine réticence des membres quant à leur présence physique.

Dans un groupe où il y a des hommes à gérer, des moments de mésentente arrivent. Nous n’arrivons pas à partager les mêmes points de vue, chose normale mais nous restons toujours de vrais amis.

  • Vous travaillez pour la communauté en général, quelles sont les stratégies mises en place pour atteindre les objectifs ?

Tout ce que nous faisons est planifié à la JCI. À chaque activité ou projet, on responsabilise un membre que nous qualifions dans notre « jargon » JCI directeur de projet pour diriger assorti des indicateurs de performance pour évaluer.

La JCI met à notre disposition ensuite un outil contribuant à l’atteinte des objectifs. Il s’agit du cadre JCI du citoyen actif qui est notre « guide », nous aidant à identifier les problèmes réels de la communauté et d’y apporter des solutions idoines. Les Autorités Locales aussi nous accompagnent dans l’atteinte des objectifs, c’est pour cette raison, le président avant sa prise officielle de fonction effectue une visite d’échange et de courtoisie à cette dernière pour définir les modalités pratiques de leur collaboration. En définitive, pour l’atteinte des objectifs, tous les acteurs sont mis à contribution (les membres, les autorités locales, les bénéficiaires lorsqu’il s’agit des projets, les partenaires).

  • Quelles sont vos conseils pour la nouvelle équipe ?

 Je conseillerai à la nouvelle équipe de travailler main dans la main. J’exhorte chaque officerà respecter le serment qu’il a prêté en assumant valablement les responsabilités qui sont les leurs avec humilité. Le Président ne doit pas être un gendarme derrière eux pour l’atteinte des objectifs. Les officersdoivent retenir que le mandat n’est pas celui du Président, mais plutôt notre mandat, seul gage qui conduirait au succès.

Je souhaite beaucoup de courage et bonne chance aux membres du Comité Directeur Local 2021 que nous avons pu installer en septembre 2020.

  • Mot de fin.

Je voudrais d’abord remercier le groupe de presse Bénin Espoir pour cette opportunité qu’il m’offre et qui me permet de vendre les mérites de notre chère et belle organisation ; la JCI en général et celle de Cotonou Espoir en particulier.

Je tiens à exprimer mes profondes gratitudes :

  • à tous les partenaires qui nous ont accompagnés; le Centre à Vocation Humanitaire Saint Luc de Cotonou, le quotidien détermination info ;
  • à tous les sénateurs et pastspresidents de notre organisation ;
  • à mon Comité Directeur Local qui a traduit en actions plusieurs activités prévues. Recevez chers amis, mes profondes gratitudes. Vous resterez gravé dans mon cœur. Dieu vous le rendra au centuple ;
  • à tous mes directeurs de projets qui ont sacrifié leur temps pour accompagner le mandat ;

Pour finir je voudrais d’ores et déjà présenter mes meilleurs vœux de santé, paix du cœur et réussite à toutes et à tous. Que la nouvelle année soit meilleure dans nos familles, dans nos lieux de travail et dans nos vies associatives.

Bonne et heureuse années 2021 à toutes et à tous.

Vive la JCI Cotonou Espoir

Vive la JCI Bénin

Dieu vous bénisse.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *