mercredi, 17 août 2022
Flash info
SOCIETE

Le monument aux morts érigé par la France pour ses soldats décédés en combattant les nôtres : Une aberration entretenue depuis 60 ans

L’Inauguration du monument aux dévoués s’est belle et bien déroulée. En effet, les reliques immatérielles de nos héros, de nos ancêtres ont été transférées du monument aux morts de Plakondji au Jardin de Mathieu. Le jardin de Mathieu, c’est l’ancienne résidence de l’ancien président de la République, feu Mathieu Kerekou. Ce lieu fut rénové par la suite en mémoire du président Mathieu Kérekou, qui fut un grand homme d’État. C’est justement à ce lieu que sera déposé le gerbe qui constitue un acte symbole et sacré dans la célébration de la fête nationale, et ce, désormais à toutes les commémorations de l’accession à l’indépendance pour rendre hommage aux compatriotes qui ont servi et ont perdu la vie pour la patrie. À cet effet, il y a été construit un monument, appelé monument aux dévoués.
Le monument aux dévoués est une rénovation du monument des morts de placondji où se faisait depuis 61 ans de célébration de l’indépendance du Bénin, le dépôt de gerbe, attitude qui était en réalité et à l’insu de tous, une erreur, pour ne pas dire, une incongruité d’actions qui s’est répétée d’année en année dans un sommeil profond de tous les Béninois depuis une soixantaine d’années. C’est en effet étonnant et très bizarre que personne ne sait jamais rendu compte depuis tout ce temps car << Pendant plus de 60 ans, nous avons rendu hommage à nos héros à Plakondji, au pied d’un monument érigé par l’envahisseur à la gloire de ses soldats qui ont décimé les nôtres >>. << En réalité, ce monument aux morts de Plakondji ne nous concerne pas ; il nous a plutôt toujours défiés, a toujours ravivé nos peines et nous n’avons pas à nous consoler de ce qu’il serait aussi celui des combattants de la première et de la deuxième Guerres mondiales.
Il est chronologiquement, surtout et avant tout, le monument dédié aux soldats déployés par l’envahisseur pour soumettre nos ancêtres >>, a expliqué et éclairci la lanterne de tous les Béninois, le président de la République Patrice Talon.

Et donc, il a fallu 62 ans après que, comme un messi, arriva un Monsieur, visionnaire de son état et analyste du nom de Patrice Talon pour que aujourd’hui, tout le monde, ouvre les yeux pour qu’en fait, il s’agissait depuis des années, ce que l’éclaireur president de la République du Bénin, Patrice Talon a appelé << aberration >>. << Le monument aux morts est, dans la conception française, assimilé à la sépulture du soldat inconnu. L’Arc de Triomphe à Paris est un monument à la gloire de la France triomphaliste et de ses soldats morts pour cette cause. En dessous de l’Arc, à Paris donc, il y a une tombe contenant la dépouille d’un soldat français inconnu, preuve de ce que le monument aux morts français est assimilable au mausolée du soldat français inconnu mort pour la France >>, a fait savoir Patrice Talon, déplorant le fait que << Pendant plus de 60 ans donc, les Chefs d’Etat du Bénin ont, tous les 1ers août, à l’occasion de notre fête nationale commémorative de notre indépendance, déposé une gerbe au pied de ce monument-là dédié aux français et assimilés, morts pour la gloire de la France.
En réalité, ces gerbes déposées par nos mains ont plutôt célébré et honoré nos bourreaux >>. Et voici ce que l’éclaireur dira au finish pour terminer son allocution.
<< Chers compatriotes,
Comme il n’est jamais tard pour réparer et que chaque génération a le devoir d’apporter sa contribution à la construction de la maison commune, nous allons en cette année 2022, mettre un terme définitif à une aberration qui n’a que trop duré. Désormais c’est ici, en ce lieu empreint de notre histoire politique, au pied de cet obélisque qu’artistiquement le monde entier a emprunté au génie égyptien, que sera déposée chaque 1er août, la gerbe à la mémoire de nos héros. Nos héros, ce sont nos soldats tombés les armes à la main pour la défense de notre pays. Ce sont aussi ceux d’entre nous, Béninois, qui se sont particulièrement distingués et se sont dévoués à la cause nationale d’une manière ou d’une autre, et qui ne sont plus de ce monde. Ce monument-ci est le leur, et c’est avec le cœur autrement rempli que je reviendrai ici dans 48 heures pour honorer leur mémoire, déposer la gerbe au nom du peuple béninois tout entier. N’ayons pas honte de ce que nous avons fait 60 ans durant en allant honorer l’envahisseur, en confusion avec les nôtres. Nous sommes des hommes, c’est persister dans l’erreur qui est une faute. Aujourd’hui c’est réparé et le monument aux morts français restera pour ceux qui ont servi la gloire de la France. Pour les nôtres, ce sera définitivement ici et en tout autre lieu que nous choisirons pour ériger tout monument à leur gloire et à leur honneur >>, a fini par déclarer Patrice Talon, president de la République du Bénin, excusant ses prédécesseurs qui n’ont pas vite su corriger le tir.

Aristocrate Goussikindé

Articles liés
SOCIETE

Commune de lalo : Le Chef d’Arrondissement de lokogba, n'est plus

Un chef d’arrondissement (CA) dans la commune de lalo, plus précisément à lokogba, a…
Lire l'article
SOCIETE

Ministère du tourisme : 700 professionnels en cours d’emploi à former

Le Ministère de la culture, du tourisme, et des arts en collaboration avec l’Agence Nationale de…
Lire l'article
SOCIETE

SOBEMAP : Aucun recrutement en vue Selon le Directeur

Le Directeur de la société Béninoise de manutention portuaire (SOBEMAP) a sorti un communiqué à…
Lire l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.