AFRIQUEHistoireMONDESOCIETE

Histoire : LES CAUSES DE LA PREMIÈRE GUERRE ENTRE DANXOMÈ ET LA FRANCE (1890)

Plusieurs guerres, les unes plus meurtrières que les autres, ont été menées contre les envahisseurs européens afin de préserver le territoire national.

La vive tension qui règne depuis 1875 entre le Danxomė et les nations européennes (Angleterre, Portugal, France et Allemagne) s’explique par le fait que l’objectif de ces demières est de conquérir des régions côtières et de les prolonger de la côte jusqu’au fleuve Niger, principale Voie commerciale en Afrique de l’Ouest. L’Angleterre contrôle le Nigeria depuis 1861; l’Allemagne est présente au Togo en 1884. Après le protectorat sur Hogbonou en 1883 et sur les Cités Popo (Ouatchis, Sahouè, Grand-Popo, Agoué…) en 1885, la France voulait former« les établissements français du golfe du Bénin », à placer sous l’autorité du gouverneur du Sénégal déja conquis.

Pour y arriver, il fallait détruire le Danxomè encore indépendant en commençant par Koutonou (nom déformé en Cotonou), province maritime du royaume du Danxomè, proche de Porto-Novo.

Pourquoi commencer la guerre par Cotonou ? Le traité du 18 avril 1878 entre Agbomè et la France au sujet de Koutonou a été diversement interprété par les deux parties.

CANAL PLUS

Gbèhanzin, à son avènement (1er janvier 1890), ne le considère pas comme un traité de cession de Koutonou a la France, mais de location, tandis que la France nomme un consul et fait hisser le drapeau français à Koutonou.

En interprétant selon ses intérêts le traité du 18 avril 1878 sur Cotonou, le gouvernement français, poussé par les commerçants marseillais (notamment Cyprien Fabre) installés à Cotonou fait hisser le drapeau français dans cette ville et se donne unilatéralement le privilège de percevoir les droits de douanes à Cotonou contre une compensation de 20 000 francs au roi d’Agbomè.

La tension monte d’un cran entre la France et le Danxomè. La mission de négociation conduite à Agbomè par le Docteur Jean Bayol, partisan actif de la conquête du Danxomè, échoue parce que Dada Glele et son Vidaxo (futur Gbèhanzin) n’entendent pas céder à la France le territoire de Cotonou. Telle est l’origine du premier conflit entre la France et le Royaume d’Agbomè, qui a duré du 23 février au 3 octobre 1890 et a fait de nombreux morts notamment du côté de Danxomè.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité