MONDE

George Floyd : prison de sécurité maximale et surveillance suicide pour le policier assassin

Alors que les manifestations se poursuivent après l’assassinat de George Floyd, le policier en cause arrêté et inculpé de meurtre au troisième degré et d’homicide involontaire au deuxième degré, a été déplacé de la prison où il était pour une prison à sécurité maximale du Minnesota.  

Dans un rapport de l’agence russe Sputnik, lors d’une conférence de presse dimanche soir, Paul Schnell, commissaire du Département des services correctionnels du Minnesota, a confirmé que Chauvin avait été transféré de la prison du comté de Hennepin à la prison à sécurité maximale d’Oak Park Heights dans le comté de Washington, au Minnesota.

Schnell a noté que le déplacement de détenus de haut niveau de cette manière n’est «pas rare». Selon une source de la prison du comté de Ramsey où était détenu l’ex flic citée par Sputnik, Chauvin était isolé dans l’établissement et était constamment surveillé via une caméra de surveillance. De plus, les gardes le surveillaient en personne toutes les 15 minutes.

LNB

Surveillance suicide

Même si la source qui a parlé à TMZ à ce sujet n’a pas spécifiquement utilisé le terme «surveillance du suicide» pour décrire la situation, d’autres responsables de l’application des lois qui ont parlé au journal ont décrit la situation de Chauvin dans la prison du comté de Ramsey comme une surveillance du suicide. Bien que les contrôles de 15 minutes soient standards pour ceux dans l’aile de l’établissement réservé aux détenus de haut niveau, les sources de TMZ ont déclaré que les responsables voulaient s’assurer que rien ne soit arrivé à Chauvin pendant qu’il est en détention à la prison.

De plus, la source d’origine a déclaré que Chauvin n’avait établi de contact visuel avec personne à son arrivée dans l’établissement et qu’il avait subi une fouille corporelle sans vêtements pour voir s’il transportait des objets interdits. Une autre source a déclaré que Chauvin était dans sa cellule à la prison du comté de Ramsey pendant 23 heures par jour, qui contenait un lit boulonné au sol avec un oreiller cousu. Il avait droit à une heure de récréation dans un espace clos et avait accès à des livres, des crayons et du papier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité