Site icon Bénin Espoir

Échec de Latoundji aux deux premières journées des éliminatoires de la prochaine CAN Côte d’Ivoire 2023 : Oswald Homeky se prononce

<< Est-ce que le staff des Ecureuils est donc faible ?  Tantôt, tout le peuple souhaite la promotion d’un encadreur local et tout le monde a  appelé à ça >>, c’est le ministre des Sports, Oswald Homeky, qui parle du Coach qu’il a mis à la tête des écureuils du Bénin et pour lequel il lui a confié une mission, exprimant ainsi son point de vue personnel sur l’homme. Malgré les contre-performances réalisées par l’entraîneur des Écureuils du Bénin, son ministre de tutelle le soutient mordicus et apparemment, c’est collé collé jusqu’à vie, selon les propos ces propos du ministre déplorant les déclarations du fait que << tout le monde dit, il est faible. Il faut le remplacer tout de suite >>.

Oswald Homéky a sans ambages, fait l’avocat de Moussa Latoundji, au cours de l’émission du média National « Gouvernement en Action’’, du jeudi 23 juin 2022, faisant exhorter par ce canal, la patience et l’endurance à espérer encore et encore, sans fatigue des Béninois pour des résultats meilleurs à l’avenir. Les critiques portés sur son entraîneur de main, Moussa Latoundji n’ont pas du tout été du goût du ministre, remettant en cause le changement de sélectionneurs à tout bout de champ. Et donc, les Béninois qui demandaient un remplacement immédiat et systématique de Moussa Latoundji attendront encore longtemps.
<< Les Béninois ont le droit d’être exigeants.  Je les comprends,  mais comme je le dis. Nous sommes partis de loin. Nous avons  construit quelque chose.  Nous sommes à quelques mois,  à quelques années de la stabilité de la constance. Et Donc que les contre-performances ne les choquent pas au point  de perdre confiance en ce projet qui est en place >>, a exhorté le ministre.

Aristocrate Goussikindé

Quitter la version mobile