A LA UNEPOLITIQUE

Dialogue inclusif : Il n’y a pas d’exilés ni de prisonniers politiques (P. Talon)

La rencontre tenue le lundi 15 Juillet 2019 a permis de trouver des voies et moyens afin que tous les partis puissent se conformer à la loi.

Pour un dialogue sincère et inclusif avec toute la classe politique comme l’a souhaité Patrice Talon, l’opposition n’a pas manqué de réitérer certaines de leurs revendications dont le retour au bercail des exilés politiques et la libération des prisonniers politiques. Mais sur ce point précis le Chef de l’Etat est clair.

ISOCEL TELECOM

Pour Patrice Talon, il n’y a pas de Béninois en exil, ni de prisonniers politiques au Bénin. 
Selon le président de la République, ceux qui ne sont plus au Bénin ont choisi délibérément de ne pas répondre de leur acte devant la justice. Ils ont préféré fuir tout simplement en quittant le territoire national. Concernant les prisonniers politiques, ils ne peuvent être appelés ainsi puisqu’ils ont transgressé la loi, selon le président de la République. Dans un État de droit, c’est la justice qui s’en charge et Patrice Talon n’a nullement l’intention de s’ingérer dans les affaires judiciaires.

La rencontre en vue avec toute la classe politique va porter sur la révision de la charte des partis et du code électoral.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité