Site icon Bénin Espoir

Compétition africaine de football: La CAN Côte d’Ivoire reportée à 2024

C’est une nouvelle envisagée depuis quelques jours et devenue officielle ce dimanche 04 juillet 2022 à Rabat, au Maroc, en marge de la CAN féminine. En effet, On ne dira plus  » CAN Côte d’Ivoire 2023″ cette expression devient révolu et a laissé place à  » CAN Côte d’Ivoire 2024 « . La Coupe d’Afrique des nations initialement prévu en milieu d’année 2023 en Côte d’Ivoire se disputera finalement en janvier-février 2024, c’est-à-dire au tout début de l’année 2024. Cette décision, validée par le comité exécutif de la CAF, s’expliquerait, selon le président de l’instance africaine, Patrice Motsepe, par des considérations climatiques.
En effet, cette période de l’année, ce qui constitue pareil situation pour la majorité des pays situées dans la zone Ouest-Africaine, les mois de juin-juillet correspondent à la saison des pluies en Côte d’Ivoire, avec des risques de fortes précipitations et d’inondations, comme cela a été le cas ces dernières semaines. Phénomène ayant suscité une prise de conscience à un an de l’événement et débouché sur ce report.
<< Nous avons pris tellement d’avis sur le sujet. Certaines personnes ont dit il y a le changement climatique, la pluie ne sera peut-être pas un problème, que nous ne devrions pas nous inquiéter. Puis le conseil a été de ne pas prendre un tel risque >>, a déclaré le président de la CAF. Ainsi, ce serait des incertitudes climatiques qui ont contraint la fédération africaine de football à prendre cette décision.

Ce n’est pas pour la première fois que des compétitions déjà programmées et ficelées, se retrouvent par la suite déficelées et remises en cause. Même tout récemment, à l’instar de l’édition 2021, disputé en 2022 pour cause de pandémie de Covid-19, la CAN 2023 se jouera en 2024.
Par ailleurs le président de la CAF a reconnu que cette date de janvier-février 2024 risquait de poser des problèmes avec des clubs européens. Avant d’assurer n’avoir pas eu franchement le choix pour cette décision. Aussi, il n’était pas possible de programmer la compétition en janvier/février 2023 puisque la Coupe du monde 2022 aura lieu du 21 novembre au 18 décembre 2022 et les organismes des joueurs n’auraient pas supporté d’enchaîner deux compétitions en l’espace de quelques semaines.
<< Janvier n’est pas une période idéale car les clubs européens ne sont pas toujours enclins à libérer certains de leurs meilleurs joueurs. Mais en l’état actuel des choses, nous n’avions vraiment pas le choix >>, a regretté le président de la CAF . Avec ce report et donc, ce changement de calendrier, les sélections Africaines qualifiées pour le Mondial risquent en revanche de demander une reprogrammation des 4 dernières journées des éliminatoires de la CAN 2023 afin d’organiser des matchs amicaux en septembre.

Aristocrate Goussikindé

Quitter la version mobile