A LA UNEBéninSOCIETE

Bénin: affaire ICC Service: Guy Akplogan et Emile Tégbénou libérés de prison

Après 10 ans de prison, le Président directeur général Guy Akplogan de la structure ICC services et Emile Tégbénou, directeur régional Ouéme-Plateau sont désormais libres de leurs mouvements.

Condamnés par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) le jeudi 07 février 2019, à 10 ans de prison, les promoteurs de la structure illégale de placement d’argent ICC-Services sont à la fin de leur séjour Carcéral. Selon les informations de BENIN WEB TV, le Président directeur général Guy Akplogan est sorti de prison hier 14 juillet. Ce mercredi 15 juillet, c’est Émile Tégbénou, directeur régional Ouéme-Plateau qui a recouvré sa liberté. Comme eux, le 20 juillet 2020 le directeur général Pamphile Dohou sera libre de ses mouvements alors que Clément Sohounou de la direction régionale Mono-Couffo devra attendre le 22 juillet 2020 pour rejoindre sa famille.

LNB

Du verdict…

9 ans après le scandale ICC-Service, la Cour de répressions des infractions économiques et du terrorisme (Criet) a condamné les principaux responsables de l’affaire baptisée « l’affaire Madoff béninoise » à dix ans de prison ferme. Il s’agit du plus gros scandale financier connu par le Bénin, un pays d’Afrique de l’Ouest. Selon le verdict déclaré par le président de la Criet, Cyriaque Dossa, le PDG d’ICC-Services Guy Aplogan, son directeur général Ludovic Dohou, ainsi que deux de leurs collaborateurs, Emile Tégbénou et Clément Sohounou, « sont condamnés à 10 ans de prison ferme et au paiement d’une amende de 12 millions de FCFA (18.2OO euros) chacun« .

Les accusées ont été reconnus coupables d’escroquerie avec appel au public et exercice illégal d’activité bancaire. A noter que ICC Service est une structure de placement illégal de capitaux opérant à la manière des systèmes Ponzi qui a réussi à appâter et ruiner des milliers de Béninois. Plus de 150 000 victimes, au bas mot, et plus de 150 milliards de francs CFA spoliés (près de 230 millions d’euros) sont au centre de ce grand scandale financier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité