A LA UNEBénin

Assemblée Nationale: la dissolution de l’OCBN à l’ordre du jour de la plénière ce lundi

Ce lundi 20 juillet 2020, les députés sont appelés à décider du sort de l’Organisation commune Bénin-Niger des chemins de fer et des transports (OCBN). Ce point fait partie des dossiers inscrits au débat à l’occasion de la 3è session extraordinaire de l’année 2020.

Le 7è point inscrit à l’ordre du jour de la 3è session extraordinaire de l’année 2020, de l’Assemblée nationale, porte sur le projet de loi, portant autorisation de la ratification de l’accord relatif à la dissolution de l’Organisation commune Bénin-Niger des chemins de fer et des transports (OCBN). Les députés de la 8è législature tiennent dans leurs mains le sort de cet accord signé le 19 mars 2015, pour la gestion de la ligne ferroviaire Bénin-Niger

LNB

Suite au conflit, qui a opposé les groupes Bolloré et Petrolin, les travaux de réhabilitation de la ligne ferroviaire ont été confiés à une entreprise chinoise. En mars 2020, le gouvernement béninois a décidé de procéder à la « désaffectation de toutes les emprises foncières précédemment affectées à I’OCBN pour l’exploitation de l’activité du transport ferroviaire sur tout le territoire national ».

De Dahomey-Niger à Bénin-Niger

Créée en 1959, la société portait la dénomination « Organisation commune Dahomey-Niger ». Elle est passée à « Organisation commune Bénin-Niger » (OCBN), en 1975. L’objectif principal des deux Etats était de favoriser le commerce entre eux. L’Organisation a premièrement géré la ligne ferroviaire Cotonou-Parakou, construite dans les années 1930. Après l’accord du 19 mars 2015, l’Organisation a été rebaptisée « Benirail ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité