A LA UNEAFRIQUEBéninPOLITIQUE

Agitations séparatistes au Nigéria: Sunday Igboho arrêté au Bénin

Les conflits internes dans certains États de la sous-région ont des répercussions jusqu’au Bénin. Dernier cas en date, celui du militant séparatiste yoruba Sunday Adeyemo reconnu sous le nom de Sunday Igboho.

Il a été arrêté à Cotonou ces derniers jours selon le site d’informations nigérian The Nation et BBC Afrique. L’activiste est en effet, le fer de lance de l’agitation séparatiste pour l’avènement de l’Etat Yoruba au Nigéria. Pour ses activités, il est recherché par la police secrète nigériane et le département des services de sécurité de l’Etat qui l’accusent d’avoir stocké des armes pour déstabiliser le pays.
Considéré comme un agitateur au Nigéria, Igboho était dans le viseur de la police nigériane qui a fait une descente à son domicile à Soka (Ibadan) le 1er juillet dernier. Deux de ses partisans auraient été tués et 13 autres arrêtés. En clandestinité depuis lors, il s’est retrouvé au Bénin dans un lieu encore non divulgué.

LNB

A-t-il des soutiens au Bénin ? Le Bénin deviendrait-il la basse arrière des militants de ce mouvement ? Voici tant d’interrogations.
Selon ses proches, leur leader avait un passeport de la République du Bénin et était en route pour l’Allemagne avant d’être arrêté lundi dernier en soirée.
Depuis son interpellation manqué en début du mois, le gouvernement fédéral avait alerté les services d’immigration nigérian afin qu’ils le surveillent. Le gouvernement a aussi fait savoir que « le trublion » avait mis au point des plans pour fuir le pays.

Favorable à un Etat Yoruba
Sunday Igboho avait un passeport allemand avec une validité de 10 ans. Ce sont ses proches qui l’indiquent au site d’informations The Nation. Reno Omokri, un ancien collaborateur de l’ancien président Goodluck Jonathan, trouve regrettable, l’arrestation du séparatiste yoruba. « C’est un héros combattant de la liberté qui nous a défendus » a-t-il déclaré invitant les soutiens du militant à rassembler leurs ressources pour défendre juridiquement ce dernier qui sera certainement remis aux autorités de son pays dans les prochains jours.
« Igboho mérite le même engagement de notre part que Buhari a montré et continue de montrer aux bergers tueurs et aux bandits » a dénoncé Reno Omokri.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité